Quelle charpente pour un aménagement optimal des combles?

 

Il existe deux types de charpentes:

Charpente fermette.

Charpente fermette

La première catégorie est la moins onéreuse car la charpente est, en partie assemblée en usine. Elle permet au constructeur de réaliser des gains de temps considérable. La charpente se monte un peu à la façon d’un puzzle dont il suffit de reconstituer les plans.

Mais les fermettes présentent un inconvénient majeur. Il n’est pas possible de disposer de combles aménagés. La hauteur est généralement assez réduite; les arbalétriers et les contrefiches émaillent l’ensemble de la toiture. L’isolation des combles est relativement simple. Il suffit d’insuffler de la laine de roche sous la toiture. Si vous souhaitez ajouter une ou plusieurs pièces supplémentaires sous votre toit, il vaut mieux éviter le système des fermettes. La résistance de ce type de charpente est assez exceptionnelle (150kg par m²).

Charpente traditionnelle.

Charpente traditionnelle

La charpente traditionnelle permet toutes les audaces. Elle s’adapte à tous les types d’architectures. C’est le meilleur procédé pour permettre un aménagement ultérieur des combles. Il faut juste prévoir, à la construction, la réalisation d’un plancher hourdis et une hauteur de mur supplémentaire. La surface aménagée est pratiquement égale au plancher. Pour faire passer la lumière, on peut installer un vasistas. Celle-ci ne peut être posée que par un professionnel. Il suffit, pour s’en convaincre, d’observer les différents calculs à réaliser. Un bon charpentier doit manier la géométrie et la physique (différents jeux de forces, conductivité thermique etc.). La charpente traditionnelle doit s’appuyer sur les murs porteurs.

Choisir une charpente traditionnelle pour  anticiper

Avant de se lancer dans la construction d’une maison, il est indispensable d’envisager les possibilités de constructibilité future. De nombreux propriétaires de maison regrettent, à postériori, le fait de n’avoir pas suffisamment prévu de solution d’extension. Avec la charpente traditionnelle, on peut conserver «en jachère» une surface. Celle-ci sera utilisée lorsque les ressources financières du propriétaire le permettront. Car aménager des combles est relativement onéreux (compter 1000 euros par m² en moyenne). Il faut, en effet, prévoir l’isolation thermique et acoustique, faire installer l’électricité et respecter un certain nombre de normes élémentaires.

Une extension de surface, à partir de combles aménageables est ainsi un véritable projet pour lequel il est préférable de bénéficier des conseils de professionnels. Certaines entreprises se sont spécialisées dans ce créneau et démarchent régulièrement les propriétaires de maison pour leur proposer des surfaces supplémentaires. C’est, sans aucun doute, une solution à étudier de près.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>