Conseils utiles pour réaliser un enduit

Une mince couche de plâtre ou de mortier que l’on étale sur un mur pour embellissement et pour la protection contre l’humidité est appelée enduit. L’enduit est essentiel dans la finition d’une construction. Il permet l’étanchéité de la maçonnerie et assure une isolation phonique et thermique. Il doit être appliqué au minimum un mois après la fin des travaux de maçonnerie.

L’enduit lissé avec l’aide d’une truelle lisseuse ou taloché sur un mur extérieur ou intérieur pourra par la suite être crépi ou peint.

Préparation de la surface

Pour préparer la surface il faut s’assurer que le mur soit

  • sain
  • débarrassé de traces d’enduit ancien
  • dépoussiéré.

Si le mur est lisse il faudra le rendre rugueux (avec marteau pointu par exemple).

L’enduit n’accroche pas sur

  • le béton armé
  • les linteaux
  • la peinture
  • la protection hydrofuge au silicone.

Pour augmenter l’adhérence de la couche d’enduit on peut fixer au mur un grillage métallique à mailles serrées. Ce treillis peut être nécessaire si l’épaisseur d’enduit dépasse 2 cm.

Les règles

L’épaisseur optimale d’un enduit est de 1 cm, et sa surface doit être parfaitement plate et verticale. Il faut que les angles saillants soient  protégés par des renforts métalliques ou PVC. On fixe ces renforts sur le mur avec des chevilles ou avec des clous à béton. Si deux angles saillants sont espacés de 2 m on fixe des règles provisoires à l’aide  de clous à béton. Ce sont des lattes de bois rabotées et sans nœuds. Après talochage, les règles intermédiaires seront enlevées.  Leur place sera comblée avec de l’induit.

Il faut soigneusement protéger toutes les portes, fenêtres et autres objets avec le film de polyéthylène pour ne les pas salir par les projections de l’enduit. Il faut poser une planche au pied du mur pour pouvoir ramasser l’enduit tombé.

Outillage à prévoir

  • bétonnière
  • marteau de coffreur
  • scie à métaux
  • chevillettes pour fixer les règles
  • niveau à bulles
  • grande taloche (bouclier)
  • truelle lisseuse
  • taloche pour la finition
  • lunettes de sécurité
  • le mélangeur (facultatif)
  • une brosse métallique
  • un échafaudage

A noter: ces travaux sont très salissants. C’est pourquoi il est préférable de se protéger avec une combinaison, des gants et des bottes.

Matériaux nécessaires

Il existe un mélange tout prêt qui convient pour les petites surfaces. Pour les chantiers plus importants cette option est peu pratique et assez onéreuse. Les dosages dépendent des fabricants, mais habituellement il faut utiliser 150 % d’eau par rapport à la quantité de ciment.

La composition traditionnelle de l’enduit:

  • sable de rivière 0-3mm;
  • ciment CEM II 32.5;
  • chaux;
  • on peut aussi rajouter un hydrofuge.

La chaux est ajoutée pour rendre la préparation plus adhérente et pour accélérer la prise. Le ciment, à son tour, rend l’enduit plus dur.  Pour que l’enduit soit plus solide, on peut remplacer le ciment par de la chaux hydraulique. Pour les enduits intérieurs, on utilise une chaux aérée : CL ou DL, et un sable plus gros (0-5).

A noter: le ciment et surtout la chaux sont des produits corrosifs pour la peau et pour les yeux.

Préparation du mortier

Mélanger:

  • 2 seaux de sable;
  • 1 seau de ciment ou seau de chaux;
  • puis ajouter l’eau nécessaire de façon à obtenir:
  • une pâte très liquide de la consistance d’une soupe
  • une pâte onctueuse et plastique pour les couches suivantes.

Procédure.

Les spécialistes conseillent d’éviter d’enduire:

  • un mur ensoleillé;
  • par grand vent;
  • temps sec;
  • sous la pluie;
  •  température en-dessous de 4°C.

Méthode d’application.

  • Tenir la taloche d’une main, à l’horizontale;
  • déposer une ou deux portions de mortier sur la taloche avec la truelle;
  • prélever une petite quantité de mortier à l’aide de la truelle;
  • d’un mouvement souple du bras;
  • à une vingtaine de cm du mur lancer le mortier d’un coup de poignet sec en remontant la truelle;
  • talocher en créant des huit avec la taloche pour serrer le mortier et aplanir la surface;
  •  passer la règle en métal sur les règles de référence pour enlever le surplus et en laissant quelques mm pour la couche de finition.

L’épaisseur de chaque couche aura au maximum 1cm. Il faudra recommencer à plusieurs reprises pendant au minimum deux ou trois jours pour obtenir une couche épaisse.

Couche de finition

La couche de finition est appliquée sur la dernière couche encore fraîche. On peut utiliser un mortier plus liquide et plus riche en ciment. Talocher avec la taloche dure, laisser sécher un peu et talocher avec une taloche en mousse pour faire tomber les plus gros grains de sable pour obtenir une surface très lisse.

L’enduit est déjà solide au bout d’une journée, mais il est complètement sec au bout d’un mois.

Les différents types d’enduits

Les différentes techniques de la pose donnent le résultat de différentes nuances du plus foncé au plus clair. Le choix de sa couleur est une des étapes esthétiques les plus importantes dans la construction de sa maison.

La plupart des personnes choisissent pour la finition décorative de la façade un crépi de teintes variées, avec un aspect de pierre ou des décorations spéciales. L’avantage de ces produits est qu’ils sont déjà prêts à l’emploi et que les étapes de dosages ne seront pas nécessaires.

L’enduit projeté.

C’est l’enduit qui est projeté à l’aide d’un compresseur. Il permet d’obtenir un effet assez rugueux. Son prix avoisine les 20 €/m².

L’enduit écrasé.

Il est appliqué de la même façon que l’enduit projeté, mais il y a une étape en plus: l’artisan écrase l’enduit à la taloche. (22 €/m² environ).

L’enduit gratté.

Très esthétique et fragile. Après avoir été projeté, l’enduit est gratté avec une règle de maçon. 25€/m² environ.

L’enduit taloché.

Permet d’avoir la surface la plus lisse. Par contre il peut donner des différences de nuances après le talochage. Environ 25 €/m².

Crépis à la chaux.

Existe depuis l’antiquité et est appelé autrement le crépi naturel. Il laisse une grande liberté dans le choix des couleurs. Sa forte perméabilité lui permet de réguler l’humidité à l’intérieur de la maison et d’assainir son atmosphère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>