Constat de risque d’exposition au plomb (CREP)

 

Le plomb est un métal lourd toxique pour l’homme. Il peut entraver le fonctionnement du système nerveux central aussi des globules rouges et du système digestif.

 

 

Pourquoi un diagnostic plomb ?

 

Le CREP ou constat de risque d’exposition au plomb vise à protéger la population et surtout les enfants et les femmes enceinte, population particulièrement exposées au risque d’intoxication par le plomb, également appelé saturnisme.

 

Ce métal peut se glisser dans le corps par la voie respiratoire – les poumons – et la bouche. Il y a une différence entre intoxication et la contamination au plomb. La contamination c’est lorsque dans le sang il y a un taux de plomb supérieur à la normale, sans symptômes particuliers. C’est lorsqu’il y a des symptômes qu’on parle d’intoxication.

 

Bien que ce sont les adultes qui soient les plus fréquemment contaminés, lorsqu’il s’agit d’enfants, étant donné qu’ils ont l’habitude de tout porter à la bouche, leur santé peut être en danger, ils peuvent ingérer jusqu’à 5 fois plus de plomb que les adultes, et leur corps, éliminant beaucoup plus mal ce métal, peut être entravé dans son développement cognitif et causer des problèmes d’attention.

 

Une fois ingéré, le plomb se retrouve dans la circulation sanguine. Il se fixe ensuite sur les dents, les os, et les cheveux. Il est éliminé très progressivement par l’urine, mais cela peut durer des dizaines d’années avant qu’il n’y en ait plus dans le corps.

 

En quoi consiste le constat de risque d’exposition au plomb (CREP) ?

 

Le CREP a pour but de repérer les revêtements contenant du plomb, les canalisations n’en faisant pas directement partie, et étant une étape à part dans le dépistage du plomb.

 

 

Quels sont les bâtiments concernés ?

 

Le CREP s’effectue seulement dans des bâtiments construits avant le 1er janvier 1949, période à laquelle l’intoxication au plomb était quelque chose d’inconnu, dont on ne soupçonnait pas les risques. Seules les parties destinées à l’habitation sont diagnostiquées, et dans les parties annexes, des endroits qui sont quotidiennement utilisées comme la buanderie par exemple.

 

 

Le vendeur ou le bailleur doit fournir le constat de risque d’exposition au plomb (CREP) dans le dossier de diagnostic technique annexé à la promesse de vente ou, au bail de location. Lors de la signature de l’achat ou de la location, le constat doit avoir été établi depuis moins de six ans.

 

 

 

Quelles sont les conséquences du constat ?

 

Si le CREP décrete qu’il y a du plomb dans certains revêtements au-dessus du seuil réglementaire (1 mg/cm²), le propriétaire du bien doit obligatoirement en informer les occupants. Il faudra ensuite qu’il s’engage à faire des travaux dans l’immeuble ou la partie d’immeuble concerné pour supprimer le risque d’exposition au plomb des habitants.

 

 

Qu’est-ce que le DRIPP ?

 

Le DRIPP est le diagnostic du risque d’intoxication par le plomb des peintures. On réalise un DRIPP en cas de soupçon d’une contamination d’une personne mineure, c’est une mesure préfectorale d’urgence.

 

 

Le plomb est un métal lourd toxique pour l’homme. Il peut entraver le fonctionnement du système nerveux central aussi des globules rouges et du système digestif.

Pourquoi un diagnostic plomb ?

Le CREP ou constat de risque d’exposition au plomb (CREP) vise à protéger la population et surtout les enfants et les femmes enceinte, population particulièrement exposées au risque d’intoxication par le plomb, également appelé saturnisme.

Ce métal peut se glisser dans le corps par la voie respiratoire – les poumons – et la bouche. Il y a une différence entre intoxication et la contamination au plomb. La contamination c’est lorsque dans le sang il y a un taux de plomb supérieur à la normale, sans symptômes particuliers. C’est lorsqu’il y a des symptômes qu’on parle d’intoxication.

Bien que ce sont les adultes qui soient les plus fréquemment contaminés, lorsqu’il s’agit d’enfants, étant donné qu’ils ont l’habitude de tout porter à la bouche, leur santé peut être en danger, ils peuvent ingérer jusqu’à 5 fois plus de plomb que les adultes, et leur corps, éliminant beaucoup plus mal ce métal, peut être entravé dans son développement cognitif et causer des problèmes d’attention.

Une fois ingéré, le plomb se retrouve dans la circulation sanguine. Il se fixe ensuite sur les dents, les os, et les cheveux. Il est éliminé très progressivement par l’urine, mais cela peut durer des dizaines d’années avant qu’il n’y en ait plus dans le corps.

En quoi consiste le constat de risque d’exposition au plomb (CREP) ?

Le CREP a pour but de repérer les revêtements contenant du plomb, les canalisations n’en faisant pas directement partie, et étant une étape à part dans le dépistage du plomb.

Quels sont les bâtiments concernés ?

Le CREP s’effectue seulement dans des bâtiments construits avant le 1er janvier 1949, période à laquelle l’intoxication au plomb était quelque chose d’inconnu, dont on ne soupçonnait pas les risques. Seules les parties destinées à l’habitation sont diagnostiquées, et dans les parties annexes, des endroits qui sont quotidiennement utilisées comme la buanderie par exemple.

Le vendeur ou le bailleur doit fournir le constat de risque d’exposition au plomb (CREP) dans le dossier de diagnostic technique annexé à la promesse de vente ou, au bail de location. Lors de la signature de l’achat ou de la location, le constat doit avoir été établi depuis moins de six ans.

Quelles sont les conséquences du constat ?

Si le CREP décrete qu’il y a du plomb dans certains revêtements au-dessus du seuil réglementaire (1 mg/cm²), le propriétaire du bien doit obligatoirement en informer les occupants. Il faudra ensuite qu’il s’engage à faire des travaux dans l’immeuble ou la partie d’immeuble concerné pour supprimer le risque d’exposition au plomb des habitants.

Qu’est-ce que le DRIPP ?

Le DRIPP est le diagnostic du risque d’intoxication par le plomb des peintures. On réalise un DRIPP en cas de soupçon d’une contamination d’une personne mineure, c’est une mesure préfectorale d’urgence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>