La Fosse Septique

La fosse septique est l’un des éléments essentiel d’une installation d’assainissement non collectif. Elle peut recevoir uniquement les eaux-vannes, ou bien toutes les  eaux c’est-à-dire vannes et ménagères. La liquéfaction partielle des matières polluantes  concentrées dans les eaux usées mais aussi la rétention des matières  solides et des déchets flottants sont assurés par la fosse septique.

Il n’ y a pas encore longtemps  la fosse se fessait parfois en bois ou en acier. Il faut savoir que si vous  possédez une fosse en acier il faudra rapidement replacer celle-ci, car en effet la rouille perfore l’acier avec le temps. En ce qui concerne la fosse en bois elle aussi devra être remplacée  puisque le bois pourrie.

Nous verrons par la suite que la fosse septique peut comporter beaucoup d’avantages mais aussi pas mal d’inconvénients.

Les avantages

  • Une fosse septique pré-traite très  efficacement les eaux usées de plus elle permet la liquéfaction des rejets indispensable à la phase d’épuration de l’eau qui suit la fosse.
  • Dans certains cas une fosse peut constituer une alternative économique aux réseaux d’assainissement.

Les inconvénients

  • Le prix des fosses septiques est plus élevé que celui des systèmes d’assainissement individuel et donc n’est pas accessible aux classes défavorisées.
  • Pour chasser les déchets des toilettes alimentant la fosse une quantité importante d’eau canalisée est nécessaire.
  • La construction et l’entretien des fosses septiques demandent une main d’œuvre qualifié qui n’intervient pas que dans les zones à faible revenus

Comment fonctionne une fosse septique ?

Tout d’abord il faut savoir quille existe deux types de fosses septiques: fosse septique classique mais encore fosse septique «toutes eaux». En ce qui concerne le fonctionnement d’une fosse toutes eaux il ne se différencie pas vraiment d’une fosse septique, les principes clés sont les mêmes. La seule différence est que , la fosse septique ne traite que des eaux vannes, c’est-à-dire des eaux provenant des sanitaires. La fosse toutes eaux quant à elle collecte toutes les eaux usées-eaux vannes et eaux ménagères. C’est pourquoi, la cuve d’une fosse toutes eaux est beaucoup mieux adaptée pour recevoir un volume important d’effluent.

Une fosse a pour but de décanter les matières solides et les liquéfier par fermentation sous l’action des bactéries anaérobies qui sont naturellement présentes dans les effluents. Ceci demande plusieurs semaines voir plusieurs mois pour les matières fécales et déchets de cuisine. La fosse n’assure qu’un prétraitement d’une dizaine de jours de rétention. Il faut donc que la capacité de la cuve soit bien calculée.

Schéma de principe d’une fosse septique (Source : Ministère de l’Environnement, Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse, 1994, Assainissement des eaux usées pour les sites isolés en montagne)

Dans un premier compartiment s’accumulent les matières solides qui subissent une fermentation anaérobie basique, autrement dit «digition». La production de gaz carbonique, d’hydrogène sulfureux et de méthane est provoquée par la digestion. A la surface se forme une croûte quillon appelle «chapeau» et au fond se déposent les maties solides. L’évacuation des gaz et des vidanges périodiques est donc assuré par un conduit de ventilation car elle permet l’évacuation des matières solides.

Le deuxième compartiment lui, reçoit les effluents décantés sous la forme d’un liquide clair, mais il ne faut pas considérer les eaux sortant de la fosse septique comme épurées. Il s’agit ici donc d’un type d’ouvrage n’assurent quand prétraitement n’éliminant que très peu ou dans certains cas pas du tout la pollution sans oublier que les germes bactériens ne sont pas arrêtés non plus.

Nous allons maintenant procéder au principe de traitement. En effet après un certain temps, compris ente 1 à 3 jours, le liquide ainsi pré-traité sort de la fosse puis il est évacué par des puits perdus ou des drains de terre cuite qui sont disposés en tranchée. La plus part des problèmes posés par les fosses septiques sont provoqués par la négligence de traitement de ces effluents. Lorsque le liquide sorte de la fosse il doit être admis dans un ouvrage annexe (filtres bactériens, puits perdus, tranchées d’infiltration, lits filtrants, plateaux absorbants…) pour que le traitement soit plus poussé et respectueux de l’hygiène publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>