L’éclairage de votre habitation

L’éclairage permet de vous fournir une bonne luminosité adaptée à votre activité. Il existe différents types d’éclairages en fonction de vos gouts, de vos besoins et de vos envies.

Eclairage général ou localisé

Il faut bien différencier et savoir combiner l’éclairage général et l’éclairage localisé.

L’éclairage général est celui qui donne le ton à votre pièce. On l’allume en premier pour éclairer entièrement une pièce et pouvoir y circuler en s’y repérant. On installera le ou les interrupteurs près de ou des entrées pour pouvoir l’allumer dès qu’on pénètre dans la pièce. On choisira de préference pour l’éclairage général une lumiere douce et indirecte (voir plus loin la différence entre lumière directe et indirecte) qui n’éblouira pas. L’éclairage général est la plupart du temps assuré par une lampe accrochée au plafond au milieu de la pièce, ou bien de multiples plafonniers donnant une lumière diffuse.

 


L’éclairage localisé sert à éclairer une partie précise d’une pièce. Cela peut etre une lampe avec une luminosité forte pour le bureau ou une liseuse pour le coin lecture, une lampe spéciale au-dessus du plan de travail de la cuisine, un éclairage pour mettre en évidence des sculptures dans les coins de pieces, des tableaux accrochés aux murs ou bien des cadres photos. Pour l’éclairage localisé on utilise des appliques, des lampes de bureau, des lampadaires, etc.

 

Eclairage direct, indirect ou diffus

On parle d’éclairage direct quand le luminaire éclaire directement l’élement à éclairer. On l’utilise pour travailler, cuisiner, ou mettre en évidence des objets. Il est d’avantage utilisé pour un éclairage localisé bien que ce ne soit pas une règle.

L’éclairage indirect est un éclairage projeté sur une surface qui réfléchira cette lumière. La surface réfléchissante peut être le mur ou le plafond. Il est possible de les rendre plus réfléchissants en utilisant des couleurs très claires et des surfaces lisses. La lumiere est diffusée sur un support et devient donc plus douce, moins agressive pour les yeux mais moins précise. L’éclairage indirect est surtout utilisé pour un éclairage général d’une pièce, et surtout dans les chambres à coucher, car la lumière diffuse et tamisée offre un cadre propice au sommeil et à l’intimité.

L’éclairage diffus est celui qui fait passer la lumiere à travers un support : verre un peu coloré sur un lustre, abat-jour en tissu sur un lampadaire, plastique coloré, etc. Il a l’avantage de ne pas éblouir tout en offrant une bonne luminosité suivant le matériau choisi. De très nombreuses combinaisons sont proposées dans le commerce.

 

Eclairage apparent ou encastré

Il existe différents supports pour l’éclairage de votre demeure. On les classe en deux grandes familles : l’éclairage apparent, et l’éclairage encasté.

Parmi l’éclairage apparent on peut citer les luminaires suspendus (lustres, projecteurs, etc.), les lampes sur pied (lampadaires, chandeliers, etc.) et les appliques (appliques murales, consoles, etc.).

Pour l’éclairage encasté on a celui qui est encasté dans le plafond, celui qui est encasté dans le sol, et celui qui est encastré dans les murs.
L’éclairage encasté necessite de plus gros travaux, car il faut se munir d’un faux plafond ou d’un double sol pour mettre les luminaires à l’intérieur.

 

Choisir sa lampe (les différents types d’ampoules)

Il existe différents types de lampes :
– Les lampes à incandescence. Ce sont les lampes les plus classiques.
– Les lampes halogènes, qui éclairent tres bien et sont meme adaptées pour un éclairage extérieur.
– Les lampes fluorescentes, dont font partie les néons (les lampes en forme de tube) et les lampes fluo compactes, qui ont une consommation très basse.
– Les lampes LED, qui ont une durée de vie très prolongée.

Les lampes à incandescence classique, qui ont été tres massivement utilisées il y a encore quelques années disparaissent du marché. Elles sont progressivement remplacées par une nouvelle génération de lampes, les lampes fluo compactes, qui, bien qu’elles soient chères à l’achat (compter minimum une dizaine d’euros), consomment 4 à 5 fois moins que les ampoules à incandescence classique et ont une plus grande duree de vie.

Voici par quoi est caractérisée une lampe / ampoule :

  • sa puissance en Watt. Mais selon le type d’ampoule, il peut vouloir dire des choses différentes. Ainsi, une lampe fluo compacte de 30 Watt éclaire aussi bien qu’une lampe à incandescence de 120 Watt.
  • son efficacité lumineuse, mesurée en lumens par Watt. Plus la valeur est grande, plus la lampe est lumineuse.
  • sa durée de vie. Les ampoules fluorescentes sont celels aui durent le plus longtemps.
  • son Indice de Rendu des Couleurs (IRC), aui caractérise la capacité de la lampe à restituer correctement les couleurs. Sa valeur va de 0 (capacité nulle) à 100 (comme à la lumière du jour). Les lampes incandescentes classiques on un IRC proche de 100, alors que les lampes fluo compactes ont un IRC qui varie de 60 à 90.
  • sa température, mesurée en Kelvin. Elle caractérise la couleur de l’éclairage, qui va généralement du jaune au blanc.

2 Responses to L’éclairage de votre habitation

  1. Bérkouille dit :

    Et le type de lumière ??

  2. […] les petites lampes de chevet ou bien des guirlandes. Les différentes sources d’éclairage http://www.construction-renovation.fr/leclairage-de-votre-habitation/ créeront du relief dans l’espace et donneront par conséquent l’impression d’une […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>