L’entretien de votre pelouse

La pelouse est constituée d’une petite plante, qu’on doit cultiver en très grande quantité. Afin d’obtenir un joli résultat, il faut d’abord bien choisir la plante – les graminées – selon la zone la couvrir, le climat. Tous les gazons ne sont pas égaux face à la sécheresse. Il faut ensuite savoir comment bien entretenir cette plante, pour avoir l’effet voulu. Pour cela, nous vous donnons ici quelques conseils

Les différentes graminées

  • Le Ray-grass anglais s’installe rapidement, étouffe les mauvaises herbes éventuelles, Résiste bien au piétinement, Tolère une ombre légère et Reste vert en hiver.
  • La fétuque rouge traçante accepte les tontes très courtes et fréquentes, supporte bien l’ombre et a une très grande pérennité.
  • La fétuque élevée s’adapte à de nombreuses situations, résiste à la sécheresse et aux températures élevées, supporte les excès d’eau, résiste bien au piétinement et résiste bien aux maladies

Il est aussi possible, et mêle conseillé de faire des mélanges. Pour une pelouse sobre, optez pour des mélanges avec minimum 50 % de fétuque qui résiste mieux à la sécheresse de l’été.

Quand et comment effectuer l’arrosage de la pelouse ?

Une pelouse manquant d’eau cesse de pousser, les feuilles et les tiges meurent en devenant jaunes puis brunes, mais la racine de la plante reste en vie en attendant le retour de temps plus humides. Bien qu’une pelouse résiste généralement bien aux chaleurs estivales, pour une meilleure résistance au piétinement, à la profusion de mauvaises herbes et d’insectes il faut l’arroser convenablement.
L’arrosage de la pelouse commence en même temps que les grandes chaleurs, c’est à dite vers le milieu du mois de juin. Ensuite, il faut l’arroser régulièrement, en tenant compte du degré de sécheresse du sol. Lorsqu’il ne pleut pas, il faut apporter à la pelouse 2,5cm d’eau par semaine, ce qui correspond à un arrosage de quelques heures.
Pour un arrosage efficace, il faut arroser lentement et avec de petite gouttelettes. Évitez d’arroser la pelouse en milieu de journée car près de la moitié de l’eau s’évaporera avant de pénétrer dans le sol. L’été il est préférable d’effectuer l’arrosage de la pelouse en matinée, ou en début de soirée, mais pas la nuit tombée car si le feuillage de votre pelouse reste humide la nuit cela risque d’augmenter les maladies causées par les champignons.
Une pelouse jaunie après une période de sécheresse va reverdir. Il suffit d’une pluie relativement abondante, et d’un retour à la normale du climat

La tonte de la pelouse

Il ne faut pas tondre la pelouse trop court car cela l’affaiblit et accentue l’invasion des mauvaises herbes. La hauteur de tonte idéale pour une pelouse est de 7 cm. Seules les coupes du début et de la fin de saison se font plus courtes, il faut tondre le gazon à 5cm, cela stimule la pousse.
Il ne faut pas couper plus d’un tiers de la longueur à la fois, il vaut mieux tondre la pelouse plus souvent – une fois par semaine lorsqu’elle pousse vite, au printemps, et toutes les deux semaines en été.
Contrairement aux idées reçues, il n’est pas nécessaire de ramasser l’herbe tondue sur la pelouse. Il est même conseiller de l’y laisser, car les micro-organismes libérés lors de la décomposition sont des élément nutritifs bénéfiques. Pour accélérer la décomposition, et pour une meilleure esthétique, il vaut mieux utiliser une tondeuse-broyeuse ou alors passer la tondeuse deux fois.
Tondez la pelouse lorsqu’elle est sèche : la coupe sera plus nette, et les rognures mieux réparties. Veillez a changer régulièrement les lames de la tondeuse : une coupe nette assure une meilleur cicatrisation de la plate, et l’herbe restera verte. Si les lames sont usées, la pelouse adoptera une teinte plus grisâtre. Enfin, tondez la pelouse dans un sens différent à chaque fois, pour que les herbes coupées ne s’accumulent pas au mêmes endroits et pour que le gazon ait un aspect plus naturel, et n’adapte pas un « pli » particulier.

Autres conseils

Comblez les trous. Pour éviter l’effet « gruyère », comblez les trous en semant une poignée de graminées à la volée, en ratissant légèrement et en recouvrant d’une fine couche de terreau.
Scarifiez deux fois par an. Cela permet de régénérer une pelouse ancienne en découpant les vieilles racines superficielles, et à éliminer la mousse. Cela se fait au printemps et à l’automne avec un scarificateur.
Enlever les mauvaises herbes. Pour ça, il n’y a pas de méthode magique. Les désherbants étant mauvais pour les graminées de la pelouse, ils vous laisseront des trous. La technique la plus efficace consiste à désherber manuellement, en s’aidant d’une petite pelle ou d’un couteau. Il vaut mieux le faire avant la tonte de la pelouse.
Nourrir le gazon. Une bonne solution pour lutter contre la mousse et les mauvaises herbes est d’utiliser un engrais bio. Bien nourrie, l’herbe sera plus belle, plus dense et plus résistante.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>