Problèmes d’humidité

L’humidité est la présence anormale d’eau ou de vapeur dans un bâtiment. D’après l’INSEE, près d’un logement sur quatre en France est touché par des problèmes d’humidité, les régions du Nord étant plus touchées que celles du Sud à cause du climat.

A quoi est due la présence d’humidité dans votre logement ?

Il y a plusieurs causes possibles qui font que l’humidité est présente dans une habitation.

La condensation et la mauvaise ventilation : ce sont deux problèmes mineurs qui sont liés. Ils se traduisent pas la présence d’eau sous forme de buée voire parfois de ruissellement sur les fenêtres et les murs (les parois les plus froides, en contact avec l’extérieur). c’est un problème présent surtout en automne et en hiver quand le contraste de température entre l’intérieur et l’extérieur est trop élevé.

Les infiltrations sont la cause la plus fréquente car elles sont dues à une dégradation naturelle de la construction, même si elle est minime : des fissures – même invisibles ! – dans les murs, des fuites ou de la condensation au niveau des canalisations, des gouttières bouchées, le vieillissement des joints, la porosité / la des-imperméabilisation des matériaux de construction

Les remontées capillaires. C’est la remontée d’eau dans les murs de la bâtisse, car ils sont en contact avec un sol humide et que le plancher n’est pas étanche. Les eaux peuvent ainsi remonter le long des murs de 1m à 1m50, et jusqu’à un étage entier suivant le matériau des murs. Cette cause est fréquente pour les habitations datant d’avant les années 1960, car elles ne sont pas équipées de barrières étanches.

Les causes accidentelles, comme les inondations dues aux intempéries ou à la rupture d’une canalisation, ou les dégâts des eaux que peuvent engendrer des fuites – mêmes minimes ! – dures à des joints usés, ou des canalisations bouchées ou abîmées.

La pression hydrostatique : c’est la pression qu’exerce l’eau sur les fondations d’un bâtiment (eau de pluie, nappe phréatique, etc.). Cette cause est élevée au niveau des habitations situées sur un terrain en pente. L’infiltration de l’eau se fait ainsi via les fondations, et elle remonte ensuite le long des murs.

 

Quels sont les signes qui révèlent l’humidité ?

Différents types d’humidité présentent différents signes.
Les remontées capillaires engendrent la présence de salpêtre (tâches blanches) sur les murs, ou bien la présence d’auréoles, l’effritement ou la fissuration des murs, le pourrissement du sol, le développement de champignons et de moisissures.
La condensation, quant à elle forme de la buée et de l’humidité sur le fenêtres et les murs ; à moyen terme, la peinture se fissure et s’écaille. Les autres endrotis se recouvrent de tâches, de moisissures.
Les infiltrations, sont les raisons des fuites locales et passagères (lorsqu’il peut par exemple).

 

Quelles sont les conséquences de l’humidité sur la santé ?

Malheureusement, l’humidité est non seulement nuisible à votre logement, mais elle a aussi des conséquences sur la santé de votre famille ! Un taux d’humidité élevé dans votre logement peut entraîner chez les occupants :

  • des allergies aux moisissures et/ou aux acariens.
  • Des problèmes respiratoires qui sont la conséquence ou non d’allergies. Cela peut être de l’asthme, une bronchite aigue ou des bronchites chroniques, une toux (passagère ou chronique), un rhume (passager ou chronique), etc.
  • D’autres problèmes qui peuvent découler des problèmes allergiques et/ou respiratoires sont des maux de tête, la fatigue, etc.
  • enfin, l’humidité peut aussi être à l’origine de problèmes articulaires comme l’arthrose, l’arthrite, les rhumatismes, etc.

Les chiffres sont parlants : 1 français sur 4 est allergique aux acariens. Et 4 adolescents sur 5 ayant des problèmes respiratoires vivent dans un logement humide. Il est bon de savoir que vous pouvez, sur prescription médicale, faire appel à un conseiller en environnement intérieur qui diagnostiquera vos problèmes d’humidité.

La majorité de ces problèmes touchent en particulier les plus jeunes : les enfants et les adolescents. Il est donc nécessaire de redoubler de vigilance lorsque vous avez des enfants. Entretenir votre maison, c’est assurer la santé de votre famille ! Les problèmes d’humidité peuvent rapidement devenir incontrôlables et irréversibles, c’est pour cela que dès l’apparition des premiers signes d’humidité il est nécessaire de faire un diagnostic et de procéder sans tarder aux ajustements nécessaires.

Quel traitement choisir pour se débarrasser des problèmes d’humidité ?

Tout comme pour les symptômes, chaque type d’humidité nécessite un type de traitement adapté.

Pour les remontées capillaires, il faut procéder à une injection de résine dans votre intérieur, et à un assèchement des murs à l’extérieur, ainsi qu’à un drainage. Ces travaux nécessitent obligatoirement l’intervention de professionnels, n’hésitez pas à demander un devis. Peuvent être faits en compléments des traitements anti-moisissure et anti-salpêtre.
La condensation, la formation d’humidité sur les parois, nécessite l’amélioration de la ventilation de votre habitacle : il faut aérer tous les jours sans exception ! L’installation d’une VMC, d’une hotte dans la cuisine et l’achat dans un déshumidificateur peuvent résoudre ce problème.
Pour les fuites et les infiltrations via les fissures, il n’y a pas mille solutions : réparez, et le plus rapidement possible ! N’hésitez pas à étanchéiser en utiliser des matériaux imperméables, de la peinture anti-humidité ou un traitement hydrofuge. Demandez conseil à des professionnels.

Dans tous les cas, quel que soit votre problème d’humidité, et même si vous n’en avez pas, il y a des règles de base à respecter afin de prévenir ou régler le problème.
Il faut bien correctement isoler votre logement. Bien ne veut pas dire trop ! En effet, les habitations actuelles, parfois « trop » isolées, sont victimes de problèmes d’humidité car la vapeur d’eau a du mal à s’évacuer. L’air doit pouvoir se renouveler.
Pour cela, pensez à aérer tous les jours, quel que soit le temps dehors ou l’état de santé des personnes qui vivent dans le logement : un espace non aéré accumule des bactéries, multiplie les acariens, et un air chargé de mauvaises particules qui entraînent problèmes respiratoires et dégradations matérielles.
Installez des bonnes évacuations d’air : une hotte puissante dans la cuisine reliée à un conduit d’évacuation, une VMC dans la salle de bains, des fenêtres avec aérateurs, etc. Et veillez à leur bon fonctionnement en les nettoyant régulièrement. Les absorbeurs d’humidité sont une bonne solution complémentaire pour les pièces les plus touchées (cuisine et salle de bains).

Si vous avez un doute concernant les problèmes d’humidité, faites un diagnostic sans attendre ! Vous pouvez contrôler le pourcentage d’humidité de votre habitation. Il doit être inférieur à 50% en été, et inférieur à 30% en hiver. S’il est plus élevé, c’est que vous avez un problème.

One Response to Problèmes d’humidité

  1. […] ou la fissuration des murs, le pourrissement du sol, le développement de champignons et de Lire plus Tagged humiditeproblemes […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>