Travaux de terrassement pour la construction d’une maison.

Le terrassement est nécessaire dans tout type de constructions pour leur bonne assise (route, maison, immeuble…), et qui pourrait subir, suite à leur poids, un tassement ou un glissement de terrain. C’est pourquoi il faut préparer le sol pour éviter ces problèmes.

 

 

Terrassement.

Le terme  « terrassement » est utilisé pour désigner toutes les opérations de préparation d’une parcelle de terrain pour un chantier :

  • nivellement du sol,
  • fouille pour l’exécution des fondations,
  • réalisation d’une tranchée pour les canalisations.

Le terrassement est nécessaire dans tout type de constructions pour leur bonne assise (route, maison, immeuble…), et qui pourrait subir, suite à leur poids, un tassement ou un glissement de terrain. C’est pourquoi il faut préparer le sol pour éviter ces problèmes.

Caractéristiques du sol.

Les travaux de terrassement peuvent varier d’un chantier à l’autre. Ils dépendent de la configuration du terrain, du volume de la partie enterrée de la construction et de la nature du terrain (roche, argile, sable, etc.). Un sol compact réduit le danger de l’effondrement des murs, qui peut se produire dans un terrain formé d’alluvions. Les alluvions  sont des dépôts de débris (du sable, de l’argile, de la vase, des galets) plus ou moins gros, transportés par un cours d’eau qui s’accumulent au point de rupture de pente.

On rencontre les difficultés quand le sol n’est pas homogène, formé, par exemple, d’un roche avoisinant  un terrain formé d’alluvions. La construction nécessite dans ce cas une fondation plus solide.

 

La terre végétale.

La couche supérieure est constituée de la terre la plus précieuse. C’est la terre végétale, elle doit être soigneusement enlevée et mise de côté. Elle sera utilisée en fin des travaux pour le regarnissage. Entreposée proprement en ne gênant pas le chantier.

Terre à évacuer.

Le volume des terres stériles à évacuer correspond à la différence entre le volume enterré du bâtiment et le volume du remblai nécessaire pour la mise en forme définitive du terrain. Si la quantité de terre à évacuer dépasse quelques dizaines de mètres-cube, le coût d’évacuation peut-être élevé et il faudra rechercher un lieu de dépôt.

Les  meilleures dates pour les travaux de terrassement.

La meilleure saison pour effectuer les travaux de terrassement est la période la plus froide (pour le nord) ou la plus sèche (pour le sud) ce qui permet d’éviter de travailler sur un terrain trempé. Il vaut mieux réserver longtemps à l’avance la capacité du terrassier et arranger avec lui le planning des travaux après l’avoir invité directement sur le terrain.

Chemin d’accès.

L’accès au terrain devra être aménagé dès le début des travaux. Il faut prévoir les zones de circulation et de stockage, la zone de manœuvre des camions, etc., en tenant compte des futures tranchées à creuser pour l’eau, l’électricité, le téléphone, la fibre optique, le gaz.

Piquetage.

Il faut commencer par repérer avec certitude les bornes et limites de terrain. Pour cela on aura grand intérêt à consulter un géomètre. Inutile de commencer les travaux avant que les limites de la propriété sont définis. Le piquetage doit être effectué avec un accord du terrassier qui donnera ces consignes et la méthode, et fournira, éventuellement, le matériel.

 

Le terrassier

 

Le terrassier est un sculpteur de terrain. Il intervient à plusieurs reprises pendant la construction pour les:

  • Fouilles principales, nivellement, la voie d’accès…
  • Rigoles de fondations
  • Tranchées pour les raccordements, évacuations…
  • Assainissement, pose de la fosse, filtre…
  • Drainage, remblaiement
  • Regarnissage en terre végétale

De la qualité de son travail dépendront les conditions de travail du maçon, du charpentier et d’autres corps de métiers.

Les qualités d’un bon terrassier sont :

  • respect des engagements (dates, prix, contenu de la prestation…)
  • souci du travail propre et bien fait
  • connaissance du sous-sol et habitude de ce genre de travaux
  • disponibilité et souplesse pour de petites interventions
  • bon rapport qualité-prix

Le terrassier le moins cher ne sera peut-être pas le plus méticuleux. Avant d’en choisir un, il est indispensable de voir par soi-même sa façon de travailler.

Selon le type de terrassement, les engins utilisés pourront être différents :

  • un tractopelle pour creuser des rigoles ou tranchées,
  • un bulldozer pour le volume qui dépasse une centaine de mètres-cube,
  • un camion si une partie des terres doit être évacuée.

Évacuation des eaux.

Dés le début du chantier il est nécessaire d’évacuer toutes les eaux (sources mises au jour, ruissellement de la pluie…). Il peut être nécessaire de réaliser immédiatement le raccordement à l’égout, au fossé ou à un point plus bas du terrain.

Le choix de la canalisation principale d’évacuation doit être fait en tenant compte :

  • de la pente (au moins 5%)
  • du débit maximum d’eau à évacuer avec un coefficient de sécurité confortable.
  • des déformations possibles du terrain qui pourraient provoquer la formation de nouveaux points bas.

Deux types de matériaux sont utilisés : le béton et le PVC. Par rapport au béton le PVC est plus léger, plus cher, plus facile à mettre en œuvre, mais moins résistant à l’écrasement.

La profondeur de la canalisation est importante : trop proche à la surface elle risque d’être gelée ou écrasée par les véhicules.

Avant le rebouchage, il est important de relever soigneusement la position et la profondeur des canalisations par rapport à des repères permanents (angles de murs, bornes…) et conserver soigneusement ces notes.

Voies et chemins.

Une construction au milieu d’un terrain peut avoir :

  • un chemin d’accès au garage ou à la place de stationnement,
  • une allée piétonne pour se rendre à la porte d’entrée,
  • des allées permettant de se rendre en divers endroits du terrain (jardin, abri, piscine…) ou faisant le tour de la maison,

Au début de la construction, et tant que le remblaiement n’a pas été effectué, on se contentera de faire réaliser un chemin d’accès résistant au passage des véhicules les plus lourds.
La réalisation de ce chemin consiste en :

  • enlèvement de la terre végétale sur une profondeur de 20 à 30 cm
  • mise en place d’un géotextile pour éviter le mélange de la terre et de la première couche de concassé
  • épandage d’une couche de roche concassée sur une épaisseur de 20 cm environ. Cette première couche constituera l’ébauche du chemin définitif. Le chemin sera stabilisé lorsque la maison sera terminée, prêt à être pavé. La pente du chemin ne devrait pas excéder 10%.

Raccordements.

Chaque maison doit être reliée aux réseaux publics:

  • distribution d’eau
  • réseau électrique
  • téléphone, câble TV
  • gaz
  • égouts

En général la responsabilité du distributeur s’arrête en limite de propriété. Le compteur électrique est placé en limite, dans un coffret fourni et installé par le client.

Le compteur d’eau (fourni par le distributeur) est placé sous la responsabilité du client dans la construction (pour éviter le gel). Cette précaution permet de détecter une fuite éventuelle et de facturer l’eau perdue au client.

Le raccordement aux réseaux téléphonique et électrique peut s’effectuer par un câble aérien ou par un câble souterrain. Les câbles enterrés sont passés dans des gaines spéciales très résistantes.

Remblaiement.

Selon la nature et l’épaisseur du remblai la stabilisation peut prendre de un à dix ans.

Les travaux de terrassement se terminent par regarnissage de la parcelle en terre végétale.

2 Responses to Travaux de terrassement pour la construction d’une maison.

  1. delaunay dit :

    mon terrassier a pas compacte le remblai de mon soubassement de maison et ma dalle béton est fissure qui prend la responsabilite

  2. […] Travaux de terrassement pour la construction d’une maison … – Il est indispensable de bien réaliser les travaux de terrassement avant de construire sa maison. pour cela, suivez nos conseils. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>